mardi 30 novembre 2010


HISTOIRE DE RACISME ET DE DOGME LIBÉRAL


Elie Domota dérape

Il est encore tôt pour considérer si la bonne volonté des élus, que nous évoquions dans notre précédent article[1], Victorin Lurel en tête, sera suffisante pour désamorcer l’ultimatum lancé par le collectif, et surtout pour faire changer la situation de blocage dans laquelle est empêtrée la Guadeloupe depuis mars 2009. Si on peut néanmoins se féliciter du fait que les élus se rapprochent des positions défendues par le LKP, on doit en revanche déplorer la lamentable tournure qu’ont pris récemment les relations avec l’Etat, et en particulier avec son représentant, le préfet Jean Fabre. On se demande quelle mouche a piqué Elie Domota ce 25 octobre, lorsque sur le plateau de RFO, il a accusé celui-ci d’être raciste[2].

Interrogé par la présentatrice Laura Senné qui cherchait à savoir sur quoi il s’appuyait pour lancer d'aussi graves accusations, le porte-parole du LKP rétorquait que le préfet avait affirmé que tous les problèmes étaient réglés en Guadeloupe, alors même que le collectif lui avait déjà écrit trois fois et que lui-même l’avait personnellement rencontré deux fois pour lui demander de réunir la commission de suivi comme le prévoit le protocole de fin de conflit. Au lieu d’accéder à cette demande et pour toute réponse, Elie Domota a rappelé que le préfet avait déclaré que le LKP cherchait juste à lancer des polémiques avec des histoires anciennes. Il en a donc conclu sur l'antenne de RFO, que le préfet mentait, avant de lui proposer un débat radio et télévisé. On a beau réécouter ses explications, pour fondées qu’elles soient, on ne voit pas bien en quoi elles sont constitutives de racisme… Pire, Domota récidive quelques secondes plus tard, en affirmant que le préfet n’est ici qu’à la seule fin "de casser du nègre".


Elie Domota au siège de l'UGTG (photo FG - archive)

C’est la deuxième fois, qu’Elie Domota dérape de la sorte (l’accusation d’incitation à la haine raciale pour ses propos contre « une bande de békés » relevait plus, quant à elle, de la farce que d’autre chose comme l’a démontré un article de Chien Créole[3]) et curieusement, c’est en reprenant les mêmes propos, mot pour mot. En effet, c’est déjà cette même accusation qu’il avait proféré au prédécesseur de Jean Fabre, l'affable Nicolas Desforges, lors des négociations télévisées qui avaient eu lieu avant l’arrivée d’Yves Jégo. En parlant de « casser du nègre », Domota situe le conflit sur un plan racial, précisément sur le terrain qu’ont choisi d’occuper ses détracteurs qui voudraient résumer le LKP à un mouvement de Noirs contre Blancs.


On l’appelle… Jean Fabre !

Pourquoi avoir recours à ce type d’accusation ? Elie Domota Avait-il l’espoir de susciter un réflexe communautariste chez les téléspectateurs en jouant sur la corde émotionnelle ? Il semble bien que si c’était l’objectif, la manœuvre ait échoué car le lendemain le préfet contre-attaquait très intelligemment, précisément sur le terrain choisi par son adversaire, le terrain émotionnel. Dans une déclaration télévisée diffusée sur le même journal de RFO[4] avec des trémolos dans la voix et quasiment la larme à l’œil ; il disait à quel point l’homme derrière la fonction avait pu être blessé par les accusations d’Elie Domota, prétendant dans sa vie avoir souffert du racisme (sic), rappelant que son père avait été torturé par les nazis pendant la guerre, etc. Après cette démonstration plutôt convaincante (et de bonne guerre, sans mauvais jeu de mot), il se ressaisissait très vite, rassurez-vous. Profitant de l’émotion suscitée, il se mettait en quête d’expliquer aux Guadeloupéens ce qui est bon pour eux, avec une certaine condescendance : « l’intérêt de la Guadeloupe, c’est pas d’être en permanence paralysée par des problèmes et par des grèves. » Il ne nie donc pas les problèmes mais il vaut mieux pour les Guadeloupéens qu’ils n’en fassent pas trop état. Si vous n'aviez pas compris l'intérêt des Guadeloupéens, Jean Fabre vous l’explique : « l’intérêt de la Guadeloupe, c’est de restaurer son image, c’est que l’investissement revienne, encore une fois, le développement économique. »

Jean Fabre sur RFO, (photo UGTG - archive)

Les Guadeloupéens demandent reconnaissance, justice sociale, développement endogène, etc., monsieur Fabre s’invite sur RFO pour leur expliquer qu’ils ont tout faux : ce dont ils ont besoin c’est du Marché. C’est vrai, enfin, Guadeloupéens, un peu de décence que diable ! Soyez raisonnable, le préfet vous demande d’oublier un peu vos problèmes pour vous inquiéter plutôt de ce que peut ressentir l' investisseur étranger à la Guadeloupe et le touriste… C'est pour votre bien, heureusement, lui y veille !


Soumission

Pour conclure, je laisse la parole à ma consœur bloggeuse, Agnès Maillard, qui dans un article[5]absolument remarquable, publié le 18 novembre et sans lien direct avec la Guadeloupe, résumait à merveille une situation qui se généralise :

« Aujourd’hui, l’essentiel de la force politique dans laquelle nous sommes englués est utilisée à nous convaincre de notre impuissance en tant que citoyen et de la nécessité indépassable de nous soumettre à la loi du Marché. Santé, travail, éducation, vieillesse, tout ne peut plus se penser que comme des activités que l’on doit absolument rentabiliser ou alors réduire à leur plus simple expression, parce que nous devons être COM-PÉ-TI-T-IFS. Cela est notre seul et unique projet de société. Et quels que soient les partis en présence, les conflits de personnes, de structures, ce modèle de société n’est jamais, jamais remis en question. La politique-spectacle devient alors le lieu de la soumission et la seule action autorisée est celle qui permet la soumission de tous à ce modèle-là. Sans autre forme de discussion. »

Le LKP remet ce système en question et c’est bien ce qui irrite Jean Fabre et consort. C’est aussi, je crois, ce qui fait tout son intérêt !

FRédéric Gircour (chien.creole@gmail.com)

[1] Le LKP a-t-il encore un rôle à jouer, deux ans après ? (http://www.chien-creole2.blogspot.com/2010/11/le-lkp-t-il-encore-un-role-jouer-2-ans.html)

[2] http://www.youtube.com/watch?v=DPf7HgC4NHc

[3] Dérapage verbal de Domota ou dérapage du parquet ? http://www.chien-creole.blogspot.com/2009/03/incitation-la-haine-raciale.html

[4] http://www.youtube.com/user/YannisTv#p/u/24/FkDik63CLKA

[5] "Politics" d’Agnés Maillard, dans le blog Le Monolecte, publié le 18 novembre (http://blog.monolecte.fr/post/2010/11/18/Politics)

5 commentaires:

Anonymous Le visiteur a dit...

eh ben, ça fait deux qui se manipulent la tête comme un Dieudonné.

1 décembre 2010 à 02:07  
Anonymous LDB a dit...

Salut,

Votre problème est de ne pas être créole. Votre pseudo est donc inexact. Et si vous compreniez les nuances du créole, et si vous alliez dans les meetings de domota et que vous écoutiez attentivement radyo tanbou vous sauriez que depuis le 20 janvier 2009 il n'est question que de racisme anti-blancs. Alors vous auriez déjà compris que vous êtes en somme "on mouch albinos adan on koui a dlo-cho-é-kako-san-lèt". C'est exactement ce que Guevara a compris à ses dépends au Congo. Il s'est barré à temps, avant de se faire lyncher.

Lev Davidovitch Bronstein

5 décembre 2010 à 06:38  
Blogger Frédéric a dit...

Cher LDB,

Sachez que Chien Creole n est pas mon pseudo, mais le nom de mon blog. Quant a la langue creole, je tiens a vous rassurer. Si je ne m exprime effectivement pas avec autant de facilite qu en francais, loin s en faut, depuis six ans que je vis en Guadeloupe, je le comprends tres bien et ai assiste a un grand nombre de meeting de Domota, ecoute de temps a autres radyo tanbou et il m arrive meme parfois de m y exprimer.

Alors de grace ne me faites pas le coup du double langage de Domota. Je fais pour ma part la distinction de ce qui est de l ordre du combat anti-raciste de base (denoncer les stuctures heritee du colonialisme et sa hierarchie basee sur la couleur de peau, constat que je partage et qu il est indispensable de faire, accompagne d une demande de reelle egalite pour tous) et ce qui est de l ordre du racisme que je suis le premier a pourfendre, d ou qu il vienne comme en atteste cet article sans complaisance.

Je donne souvent un exemple extreme (heureusement que le degre de discrimination est TREES different entre les deux societes) de la lutte dans les annees 80 contre l appartheid. Ne trouveriez vous pas ridicule de traiter de racistes ceux qui denoncaient un systeme domine par les blancs ? Moi, si. L echelle est differente, mais ne vous en deplaise la logique est la meme.

Quand au che au Congo, vous confondez tout, ce n est pas le racisme mais la corruption et le manque de valeurs des soi-disant revolutionnaires (dont Kabyla) qui l ont ecoeure et conduit a partir. LaisseZ donc reposer le Che et ce bon vieux Trotsky en paix. Vous me faites un peu penser a Sarko citant Guy Moquet et Jaures, ca ne fait pas tres serieux... ;-) \Bien a vous

La mouche albinos

10 décembre 2010 à 18:05  
Anonymous Bronstein a dit...

Alors ? On ne poste plus ?
Le petit livre rose se vend bien au moins ?
Au fait, Domota n'a pas dérapé, il s'est pratiquement noyé dans une flaque sur la place de la v… déconfiture.
Le 14 décembre "on" a dit que le temps était mauvais, et le 15 il faisait très beau mais il ne restait qu'un vingtième des suicido-suivistes. Quelle honte camarades !
Ce n’est pas tout de mettre des tee-shirts rouges du Che. Il faut en avoir, là où il faut. Et des raisons valables. Guevara était un assassin, une raclure de bourgeois raté, et personne n'en voulait au Congo, pas plus qu'en Bolivie. Et le vieux Trotski j'en suis beaucoup plus proche que vous, c'est comme çà, et ce tout en sachant qu'il était une ordure.
Allez, bon séjour en GWADA, terre d'accueil.

17 décembre 2010 à 06:09  
Anonymous Le visiteur a dit...

c'est quoi ça "Gwada" ?

vous allez bien nous expliquer cela en garde-à-vue Bronstein,
n'est-ce-pas ?

18 décembre 2010 à 08:47  

Enregistrer un commentaire

Attention, la teneur de vos commentaires ne saurait engager la responsabilité de l'administrateur de ce blog. Les messages anonymes encourent le risque d'être supprimés, ainsi que les messages insultants, diffamatoires, racistes ou incitant à la haine. Pas de pub non plus. Merci à tous !

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil