dimanche 15 novembre 2009

La répression syndicale continue


DEUX FEMMES DOUBOUT DANS LA TOURMENTE


Lors de la conférence de presse tenue au palais de la Mutualité le vendredi 13 novembre 2009, les délégués du LKP ont fermement condamné la répression syndicale qui continue de s’abattre « contre ceux qui font vivre l’esprit LKP ». Après des mesures discriminatoires prises à l’encontre de la syndicaliste UGTG Alexandra Zaïre, à la Chambre de Commerce et de l’Industrie, CCI, c’est au tour de Patricia Chatenay-Rivauday, très impliquée au sein du LKP et qui elle aussi travaille à la CCI, d’être menacée de licenciement par sa présidente, Colette Koury. Le motif invoqué ? Patricia "salirait" l’image de la CCI ! D’après le responsable du syndicat UNSA (auquel Patricia est affiliée) qui s’est exprimé pendant la conférence de presse, et qui a eu accès au dossier, celui-ci ne contiendrait que cinq pièces dont trois articles de presse et aucune trace de diffamation.


Le délégué de l'UNSA, également délégué du LKP, pendant la conférence de presse (photo FG)


"On reproche à Patricia de faire son travail de syndicaliste puisque dans les interviews en question, elle se contente de mettre en lumière les dysfonctionnements de la CCI ! " s'indigne le syndicaliste. Elie Domota et Jean-Marie Nomertin voient là une grave entrave à la liberté d’opinion et d’expression des Guadeloupéens à qui on voudrait empêcher de dénoncer les mafieux de ce pays. Une manifestation a eu lieu mardi dernier devant la CCI en soutien à Patricia, à l’appel du LKP.


Un deuxième cas fait réagir très fortement le porte-parole du LKP, c’est celui de Liliane Gaschet, elle aussi syndicaliste, elle aussi très impliquée au sein du LKP dont elle dirige le nouveau journal "Pawòl LKP", elle aussi, comme par hasard, menacée de licenciement par son employeur, cette fois la société Sepropharm. Ce qu’on lui reproche ? S’être prononcée contre une brochure du laboratoire AstraZeneca, dont le siège est en métropole, qui présentait un enfant jouant dans la neige. En terme de communication pour la Guadeloupe, on fait mieux ! Elle a donc très logiquement suggéré que le laboratoire remplace la neige par de la pluie de façon à s’inscrire un tant soit peu dans la réalité locale. Contre toute attente, le laboratoire a demandé la tête de Liliane, l’accusant de diffamer le groupe. Pour Elie Domota, il est inacceptable de laisser passer une décision qu’il qualifie de raciste et qui entend frapper ceux qui osent revendiquer leur identité culturelle. Le LKP entend que les Guadeloupéens soient respectés et le collectif est disposé à défendre Liliane Gaschet, victime de racisme, avec la même ferveur qu’il l’a fait pour Delphine Prudhomme, la jeune enseignante membre de Combat Ouvrier, originaire de l’hexagone, menacée pendant l’été de sanctions disciplinaires et de mutation.


Liliane Gaschet et Patricia Chatenay-Rivauday (photo FG) Chien Créole est totalement solidaire de leur combat et continuera à vous tenir informés des suites.


Le message est clair, face à la repression, quelle soit syndicale ou autre, le LKP est soudé, solidaire et ne laissera rien passer. Jean-Marie Nomertin annonce d’ailleurs que si le laboratoire AstraZeneca persiste dans sa logique, le LKP appellera au boycott, en Guadeloupe, des produits qu’il commercialise (cf http://www.astrazeneca.fr/AstraZenecaFrance/medicaments-commercialises.asp). Voilà en tous cas une publicité dont ce groupe aurait certainement pu se passer...


FRédéric Gircour (chien.creole@gmail.com)


4 commentaires:

Anonymous le visiteur a dit...

vu :
ici
la halde et tout le bataclan
ai lu un peu le reste
aussi :
ceci
ça relève donc pas essentiellement d'un conflit identitaire ;
ça devrait relever d'un conflit avec les illuminés du business plan.


Quiconque en a ras des mafieux, devrait passer aux choses sérieuses
Monsieur le préfet :
je suis ouvrier à Narbonne
et je voudrais vous dire
y'a deux catégories de gens
1) ceux qui ont des biens
2) ceux qui n'en ont pas

moi, je n'en ai pas
en plus, j'ai un salaire minable
merci, Monsieur le préfet
de veiller à ce que désormais, ceux qui en ont
ne fassent pas en plus ravaler les façades de leurs grosses baraques
avec l'argent public
faudrait pas pousser grand-mère dans les orties, non plus.

signé
une femme puissante.

16 novembre 2009 à 02:50  
Anonymous Anonyme a dit...

VOUS QUI VOUS PERMETTEZ D ORGANISER L APARTHEID DANS NOTRE PAYS, TROUVEZ DES HOMMES ET DES FEMMES DE VALEUR POUR VOUS BARRER LA ROUTE.
DE TOUTE ORIGINE, DE QUALITE, SOUVENT DE VRAIS PROFESSIONNELS DANS LEURS DISCIPLINES ET VOUS POUSSEZ L HORREUR ET LE MEPRIS JUSQU A IMAGINER QUE VOUS POUVEZ SOUS NOS YEUX, LEUR COUPER LA TETE.
JE SAIS POUVOIR VOUS DIRE:"CHICHE!"; TELLEMENT JE SAIS LES FEMMES ET LES HOMMES DE VALEUR DE MON PAYS DETREMINES A NE PAS VOUS LAISSER FAIRE.
CHICHE!!!!!!!!

16 novembre 2009 à 17:21  
Anonymous le visiteur a dit...

c'est la suite de la lettre au préfet que vous écrivez en créole
OK, anonyme

rebonjour Monsieur le préfet
i'd like to talk to you
and
takkyu again
pas du tennis de table, bien entendu
mais
du Test d’Ishihara
c'est un test japonais
grâce à ce test
il est possible de détecter les daltoniens
en tout cas, Monsieur le préfet
les provocations racistes
ça commence à bien faire
ça nous a suffisamment pourri nos journées
et nous avons mieux à faire
nous ne le tolérons plus
nous n'avons pas à le tolérer
que les choses soient claires
Il est temps de faire preuve de réalisme, Monsieur le préfet
nous ne sommes pas vos complices
et notre imaginaire n'est pas pourri à ce point
si vous continuez
à faire semblant de vous mettre
le doigt dans l'oeil
soyez assuré qu'on va se sortir les doigts du cul
et que ça va pas sentir bon
du tout, du tout, du tout...

17 novembre 2009 à 01:44  
Blogger Frédéric a dit...

il parait qu'on a les commentaires qu'on mérite ! :S mdr

21 novembre 2009 à 12:05  

Enregistrer un commentaire

Attention, la teneur de vos commentaires ne saurait engager la responsabilité de l'administrateur de ce blog. Les messages anonymes encourent le risque d'être supprimés, ainsi que les messages insultants, diffamatoires, racistes ou incitant à la haine. Pas de pub non plus. Merci à tous !

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil